Pli transporté lors de la première traversée de l'Atlantique Nord
par les aviateurs français Assolant, Lefèvre et Lotti à bord de
l'avion BERNARD "Oiseau Canari" les 13 et 14 juin 1929


Rue du général Lefèvre.

C ette famille qui a souvent séjourné et a encore une maison à Courteuil a beaucoup compté dans l'histoire de l'aviation.

Le plus connu des anciens habitants de Courteuil est André Roland Lefèvre né en 1911, élève du lycée St Vincent, puis à SUPAERO (école nationale supérieure de l'aéronautique). Pilote pendant la seconde guerre, il se replie en Afrique du Nord.
Toute sa vie il jouera un rôle important dans l'aviation militaire.

Son oncle le colonel René Lefèvre né en 1903 est un des pionniers de l'aviation civile. Son plus grand exploit est d'avoir effectué la première traversée de l'Atlantique Nord dans le sens Ouest-Est. Deux ans après Lindbergh qui avait accompli son exploit en solitaire sur le "Spirit of St Louis" en partant des U.S.A.

Le 13 juin 1929, Assolant, Lotti et René Lefèvre sont les premiers français à réussir le même exploit avec du matériel Français L'OISEAU CANARI.

Tous ces pionniers de l'aviation ont dépensé une somme de courage qui suscite l'admiration. Ainsi Arman Lotti, le fameux organisateur du raid de L'OISEAU CANARI a reçu, tout jeune, un plomb qui lui a crevé l'oeil. Diminué physiquement, il tente de prouver que cette mutilation ne pourra l'empêcher de vivre une vie aussi riche qu'un autre. Traverser l'atlantique, c'est avant tout passer une trentaine d'heures sans dormir, sans bouger, presque sans manger, avec l'impérieuse obligation de garder à tout prix l'esprit clair, de résister au froid, afin de déjouer tous les pièges qui pourraient transformer le voyage en un fait divers tragique. Aussi faut-il lutter contre le vent, l'inconnu, la durée, le givrage.

Avion Bernard-191 "OISEAU-CANARI"
Pour Lotti et ses compagnons de L'OISEAU CANARI les difficultés ont été sans nombre et de tous ordres. En effet, une fois en l'air Lotti, Lefèvre et Assolant se rendent compte qu'un passager clandestin s'est caché dans leur avion au risque de compromettre toute l'expédition par le déséquilibre qu'il inflige à un appareil déjà surchargé.C'est un jeune américain Arthur Schreiber. Après cette découverte une tempête terrible secoue l'avion, le compas s'affole devant l'orage magnétique.


F inalement la gloire attend l'avion peint en jaune après 28 heures 52 minutes de voyage et 5800 kilomètres parcourus. Les premiers Français ont traversé l'Atlantique d'ouest en est avec du matériel français et c'est un membre d'une famille de Courteuil qui a accompli cet exploit.

M N DUCHESNE-Origines du nom des rues.
--Bulletin Municipal juillet 2003--



[ " Voir la galerie photos de l'aviateur René Lefèvre " ]

Crédit photos Mr. Jean Pierre Bignon - décembre 2008.


[Retour "Histoires locales"] - [Retour "Accueil"]